Deutsche Telekom soigne ses actionnaires

Malgré la chute spectaculaire du bénéfice net annuel ressorti à 565 millions d'euros, Deutsche Telekom a décidé de relever son dividende et de distribuer 3,4 milliards. Une bonne affaire pour l'État allemand qui contrôle 32 % du capital.Une largesse que le directeur financier, Karl-Gerhard Eick, a justifiée par les bons fondamentaux. " 2007 a été un bon millésime ", a d'ailleurs assuré le président de l'opérateur allemand, René Obermann, jugeant que " le navire prenait de la vitesse ". Une fois sortis les effets exceptionnels, notamment fiscaux, le bénéfice a atteint 3 milliards. Mais, compte tenu des amortissements élevés dans la branche, c'est le free cash-flow qui sert de référence. Il a progressé l'an dernier de 4,5 % à 6,6 milliards. Deutsche Telekom a donc décidé d'en distribuer un peu plus de la moitié. Un signe de confiance sur l'avenir mais également un dédommagement pour les actionnaires patients.OPPORTUNITES SUR LE MARCHE DU MOBILELe cours de l'action oscille depuis longtemps dans une fourchette comprise entre 13 et 16 euros. Depuis le début de l'année, il a perdu 14 % en ligne toutefois avec le DAX. Hier il a encore chuté de 2,87 % à 12,54 euros. Les analystes toutefois ont apprécié les perspectives. Blackstone, qui détient 4,4 % du capital, réfléchirait même à augmenter sa participation. Car T-Systems, la filiale à problème, est sur le point de finaliser une alliance pour sa division d'intégration de systèmes avec l'américain Cognizant.René Obermann, par ailleurs, a laissé entendre qu'il saisirait les opportunités qui allaient s'ouvrir sur le marché du mobile pour asseoir sa position en Europe. Aujourd'hui, le marché français l'intéresse. Même si Bouygues Télécom officiellement n'est pas en vente, il étudie le dossier de près. " Cela compléterait bien ses réseaux. Les synergies potentielles étant faibles, le critère déterminant restera le prix ", estime Frank Rothauge, analyste chez Sal Openheim.Telefonica rachète 2 % de son capitalC'est décidément un argument sur lequel misent tous les opérateurs télécoms : Telefonica prévoit lui aussi de lancer un programme de rachat d'actions d'environ 100 millions de titres (soit 2 % du capital) d'ici à 2009. Le groupe a par ailleurs publié des résultats de bonne facture : le résultat net a progressé de 43 % en 2007, à 8,9 milliards d'euros pour un chiffre d'affaires en progrès de 6,7 %, à 56,4 milliards. Pour l'exercice en cours, Telefonica table sur une croissance de l'activité comprise entre 6 % et 8 %, un Ebitda en hausse de 7,5 à 11 % et un résultat opérationnel en progression de 13 à 19 %.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.