SFR profite du décollage de la 3G

1 mn

La filiale de téléphonie mobile du groupe de l'avenue de Friedland, à Paris, a annoncé hier avoir franchi à la fin du mois d'août le cap des 300.000 clients en 3G, la téléphonie de troisième génération qui utilise le réseau UMTS. Pour SFR, qui avait ostensiblement grillé la politesse à Orange à la fin de l'année 2004 en se lançant le premier sur le marché, quitte à avoir un réseau de troisième génération moins dense, le pari semble rapporter. Au 30 juin, SFR ne comptabilisait que 156.000 clients à son offre de haut débit mobile. Pour Frank Esser, le président du second opérateur mobile français, cette accélération ne justifie pas pour l'heure de réactualiser l'objectif qui était de conquérir 500.000 clients à la fin de 2005. Pourtant, le groupe détenu à 56 % par Vivendi Universal et 44 % par Vodafone poursuit sa stratégie commerciale offensive. "Notre volonté d'être le numéro un en France se traduit concrètement par le fait que SFR a pris au premier semestre 49 % des nouveaux abonnés au mobile dans l'Hexagone", se réjouit Frank Esser. L'opérateur est ainsi depuis deux ans le numéro un de la conquête client devant Orange et Bouygues Télécom. La consommation de services 3G de ses clients se développe avec 30.000 titres musicaux téléchargés au cours du mois dernier et 400.000 sessions TV-Vidéos réalisées. J.-B.J.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.