Turquie : l'islamiste Erbakan présente un programme modéré

 |   |  200  mots
Le Premier ministre désigné, Necmettin Erbakan, a présenté hier devant le Parlement d'Ankara un programme gouvernemental dont la modération tranche avec ses précédentes positions violemment islamistes et anti-occidentales. « Notre gouvernement sera attaché aux principes démocratiques et séculaires de l'Etat turc », a ainsi cherché à rassurer Necmettin Erbakan devant les députés, avant de confirmer que son équipe continuerait à rechercher l'intégration de la Turquie au sein de l'Union européenne. Son programme prévoit aussi de respecter les traités stratégiques signés par la Turquie, à l'exception de ceux considérés comme allant contre la « sécurité nationale ». A propos de la question kurde, Necmettin Erbakan s'est engagé à lever graduellement l'état d'urgence instauré depuis 1987 dans le sud-est du pays. Sur le plan économique, le Premier ministre a promis de mettre en place des réformes libérales incluant des privatisations rapides. Le Parlement doit voter lundi la confiance au nouveau gouvernement de coalition (islamistes du Refah et droite de l'ancien Premier ministre Tansu Çiller). Le vote s'annonce très serré, plusieurs élus du DYP de Tansu Çiller ayant démissionné pour marquer leur désaccord quant à l'alliance avec le Refah.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :