EN BREF

 |   |  898  mots
France Sondage. Les cotes de popularité de Jacques Chirac et d'Alain Juppé ont enregistré une baisse respective de 7 et 3 points en juillet, alors qu'en mai elles étaient restées relativement stables, selon le baromètre Gallup-l'Express. Selon ce sondage, 40 % des Français contre 47 % en mai approuvent l'action de Jacques Chirac comme président de la République alors que 47 % la désapprouvent (+ 4 %). Concernant Alain Juppé, les opinions positives sur son action comme Premier ministre enregistrent une baisse de trois points, à 34 % (contre 37 % en mai), tandis que les opinions négatives augmentent de trois points, à 57 %. Radio. La radio parisienne Ici et Maintenant, l'une des plus anciennes radios associatives françaises, va disparaître début septembre, à la suite d'une décision du Conseil supérieur de l'audiovisuel, qui reprochait notamment à la radio certains dérapages à l'antenne, avec la diffusion répétée, dans ses émissions de libre expression, « de propos racistes, antisémites ou négationnistes ». Fondée par Didier de Plaige et Gérard Lemaire, Ici et Maintenant, qui avait commencé à émettre le 21 juin 1980, s'affirmait comme la première radio libre en France. Etranger RUSSIE. Le chancelier Helmut Kohl va intervenir auprès du président russe, Boris Eltsine, après l'adoption par la Douma, au grand dam de Bonn, d'une loi déclarant propriété russe les biens culturels saisis après la Seconde Guerre mondiale. Au total, 200.000 objets d'art allemands ont ainsi été confisqués par l'ex-URSS. Selon un officiel allemand, le gouvernement a accueilli « avec préoccupation et regret » l'adoption vendredi par la Chambre basse du Parlement russe de cette loi qui revient à refuser de restituer - à l'Allemagne notamment - les oeuvres d'art saisies dans les zones d'occupation de l'armée soviétique. IRLANDE. Les violences qui ont eu lieu ces derniers jours en Ulster, après que la police eut interdit à des loyalistes protestants de défiler dans un quartier catholique de Portadown, dans le sud de l'Ulster, sont « indéfendables », a estimé hier le Premier ministre britannique, John Major. TURQUIE.Le président de la République, Jacques Chirac, a adressé, ses « sincères félicitations »...« J'ai pris connaissance avec beaucoup d'intérêt du programme de votre gouvernement et me félicite de votre volonté de poursuivre le rapprochement entre la Turquie et l'Union européenne », écrit Jacques Chirac dans son message. HONG KONG. Le gouverneur de Hong Kong fait campagne à Bruxelles pour défendre la venue de ressortissants de la colonie en Europe après la rétrocession de l'île-Etat à la Chine. En effet Chris Patten a demandé hier à la Commission européenne de le soutenir pour favoriser le libre accès aux pays de l'Union européenne des ressortissants de Hong Kong, après son changement de statut en 1997. GRANDE-BRETAGNE. Le président sud-africain, Nelson Mandela, a été accueilli hier à Londres par la reine Elizabeth au début du programme officiel de sa visite d'Etat historique en Grande-Bretagne, avant de venir à Paris. BOSNIE. Les Serbes de Bosnie créent un Sénat dirigé par Radovan Karadzic, alors que la communauté internationale réclame contre lui et le général Mladic un mandat d'arrêt international. Créée, hier, cette assemblée comporterait 55 membres et serait dirigée « par le président de la République » Radovan Karadzic, a annoncé l'agence des Serbes de Bosnie. ÉTATS-UNIS. L'ancien gouverneur du Colorado, Richard Lamm, s'est porté candidat, hier, à l'investiture du Parti de la réforme pour la course à la Maison-Blanche. Lamm, soixante ans, sera vraisemblablement en concurrence avec le milliardaire texan Ross Perot pour l'investiture de ce parti, créé par Perot à l'issue de sa campagne indépendante pour l'élection présidentielle de 1992. ULSTER. Londres a placé en état d'alerte un millier de soldats stationnés en Grande-Bretagne qui seront envoyés en Ulster « si nécessaire », a affirmé mardi soir un porte-parole du ministère de la Défense. La province est secouée depuis dimanche par des violences et des manifestations de la part des loyalistes protestants. BOSNIE. Le président américain, Bill Clinton, a annoncé mardi l'octroi d'une aide militaire à la Fédération croato-musulmane après l'adoption, par le Parlement de la Fédération, d'une loi de défense créant une armée unique. « Le but de ce programme est d'aider à doter la Bosnie de la capacité à se défendre elle-même et, partant, à promouvoir la sécurité et la stabilité dans la région », a déclaré Bill Clinton dans un communiqué. L'aide américaine, d'un montant de 100 millions de dollars, doit servir à équiper et à former les forces armées de la Fédération croato-musulmane. ISRAEL. Le Premier ministre israélien, Benjamin Nétanyahou, a affirmé mardi qu'il commencerait à lever le blocus économique des territoires palestiniens dès l'amélioration des conditions de sécurité. « J'assouplirai le blocus dès que j'estimerai que les conditions de sécurité le permettent », a-t-il déclaré à l'occasion d'une conférence de presse à la Maison-Blanche avec le président Bill Clinton. L'Autorité palestinienne doit clairement démontrer que son engagement à la lutte antiterroriste n'est pas « épisodique », a-t-il ajouté. Benjamin Nétanyahou a reconnu que les autorités palestiniennes avaient fait des progrès dans la lutte contre le terrorisme, mais a ajouté qu'il fallait une pleine coopération, comprenant notamment le désarmement du mouvement extrémiste Hamas et le maintien en détention de terroristes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :