Mandela bientôt à Paris et à Londres

 |  | 206 mots
Lecture 1 min.
Le président Nelson Mandela effectuera, à partir du 9 juillet, un séjour d'une semaine en Grande-Bretagne et en France, pour ses premières visites d'Etat dans ces pays, a annoncé hier le ministère des Affaires étrangères sud-africain. Le président d'Afrique du Sud devrait être accompagné d'une importante délégation de ministres et de nombreux hommes d'affaires. La France, indique le ministère des Affaires étrangères, est le « plus important investisseur du continent » et ses investissements en Afrique du Sud ont atteint 759 millions de dollars (3,9 milliards de francs). Les relations bilatérales avec Paris ont été renforcées à tous les niveaux depuis 1990, date de la libération de Nelson Mandela après vingt-sept ans d'emprisonnement. Par ailleurs, l'Afrique du Sud est entrée hier dans une nouvelle ère politique avec le passage officiel dans l'opposition du Parti national de Frederik De Klerk. Les sept arrivants du Congrès national africain (ANC) au gouvernement, qui remplacent les anciens ministres du Parti national, ont prêté serment hier devant le président Mandela et son dauphin désigné, le vice-président Thabo Mbeki. Ces nominations mettent officiellement fin à quarante-huit ans de participation du Parti national dans les gouvernements sud-africains, depuis l'institutionnalisation de l'apartheid en 1948.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :