Le Crédit Agricole renonce à Alliance & Leicester

 |  | 181 mots
Lecture 1 min.
La Banque verte a annoncé qu'elle ne proposerait pas d'offre sur la banque britannique Alliance & Leicester (A&L). Le 22 mai dernier, le Crédit Agricole avait indiqué qu'il examinait la possibilité de faire une offre sur A&L. La banque a " procédé à une analyse approfondie d'Alliance & Leicester et mesuré les bénéfices qu'elle pourrait tirer d'une offre ", souligne-t-elle. Le Crédit Agricole ajoute qu'il " n'a pas fait d'offre aux dirigeants et qu'il n'a pas examiné les comptes " d'A&L. Selon la réglementation britannique, le Crédit Agricole n'a pas le droit de faire d'offre seul sur A&L pendant six mois. En revanche, il peut participer à l'offre d'un tiers. À la suite de cette déclaration, le titre d'Alliance & Leicester a chuté de 6 %, à 1.080 pence, à la Bourse de Londres. Par ailleurs, le Crédit Agricole a lancé lundi une offre de 3,1 milliards d'euros sur la banque grecque Emporiki. La Banque de Chypre a également proposé de racheter la banque grecque. Sa contre-offre a reçu l'aval des autorités de marchés grecques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :