Generali critiquela réforme sur l'automobile

 |  | 148 mots
Lecture 1 min.
Le premier assureur italien Generali critique la réforme gouvernementale concernant le marché de l'assurance automobile. Le gouvernement de Romano Prodi veut supprimer les accords exclusifs entre les assureurs et les agents généraux à partir de 2008. L'objectif est de stimuler l'économie et surtout de diminuer les prix pour les consommateurs. " Cette loi est mauvaise ", a déclaré Antoine Bernheim, président français de Generali. " Cela enfreint les règles de l'Union européenne et interfère dans la concurrence entre les assureurs ", a-t-il ajouté dans un entretien au Corriere della Sera. " Cela remet en question les investissements que les assureurs comme Generali ont fait dans les réseaux de distribution ", a-t-il conclu. Il y a deux semaines, l'assureur a racheté pour 3,85 milliards d'euros Toro Assicurazioni. L'intérêt de cette acquisition est d'accroître la présence de Generali sur le marché de l'assurance automobile.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :