Une école de management férue d'innovation

Dans la compétition qui règne sur le marché des business schools internationales, comment créer un avantage concurrentiel ? En faisant la course à la grandeur, comme certaines ? Ou en se concentrant sur l'innovation ? C'est ce dernier choix qu'a fait l'International Institute for Management & Development de Lausanne.Sur les bords du lac Léman, l'architecture des différents bâtiments trahit les modes en vogue lors de leur construction. Mais sur le campus, l'ambiance est plutôt studieuse en cette fin de juin. Plusieurs centaines de dirigeants du monde entier sont venus assister à la session 2005 de l'OWP (Orchestrating Winning Performance). Une semaine intense rythmée par des cours magistraux et des ateliers pratiques destinés à des cadres dirigeants de haut niveau. Avec un double objectif : "Les aider à se développer et à mieux faire face aux défis de demain", explique Jean-François Manzoni, professeur de leadership et de développement organisationnel à l'IMD. Ainsi, Patrick Desies, directeur général de la branche emballage et injection de Knauf, est venu avec ses six principaux collaborateurs. "Cette semaine est à la fois un élément de motivation fort pour le top management de mon entreprise, mais aussi l'occasion unique dans l'année de se retrouver dans un cadre agréable pour réfléchir intensément sur des cas d'étude concrets", souligne-t-il. "L'OWP est un espace de découverte inspiré par des problématiques rencontrées par les managers, ajoute Jean-François Manzoni. Plus généralement, les cursus développés ici à l'IMD sont orientés client, dans le bon sens du terme." Les sommets des classements. Un choix qui permet à l'école d'atteindre les sommets des classements internationaux puisque le Wall Street Journal la place au premier rang des business schools internationales. Mais ce succès, l'IMD le doit aussi au mode de gestion instauré par Peter Lorange, son directeur depuis 1993. Ce Norvégien, qui a dirigé plusieurs grandes sociétés, a mis en place une organisation calquée sur celle de l'entreprise. Ainsi, en douze ans, l'école est passée d'un endettement proche de la moitié de son chiffre d'affaires à une situation des plus saines, sans aucune dette.Mais surtout, l'IMD investit chaque année 35 % de ses ressources dans la recherche. Une démarche d'innovation continue qui se révèle un véritable avantage concurrentiel à moyen et long terme. "Les travaux de recherche que nos 55 enseignants chercheurs mènent ici nous permettent de mieux atteindre nos objectifs, explique Peter Lorange. Non seulement, ils permettent d'accroître le stock de connaissances au niveau académique mondial, mais ils aident à aller plus vite, donc à être meilleurs." Et si l'IMD a ouvert un centre de recherche à Shanghai, il n'est pas pour autant question de s'agrandir outre mesure sur le campus de Lausanne. "Les dirigeants n'ont pas beaucoup de temps à passer dans des établissements comme le nôtre. Notre stratégie est de leur offrir, dans un lieu convivial et sympathique, des sessions courtes, extrêmement denses et de très haute qualité, de véritables comprimés vitaminés." Un cocktail plébiscité par François Gabella, venu suivre les programmes d'OWP à son compte : "La qualité des participants, la mise en perspective des faits, la richesse des cultures et des expériences assurent la réussite des sessions organisées ici."Béatrice Delamotte

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.