Sélection

Les galères de la RenaissanceDe Ravenne à Pavie en passant par Marignan, les rois de France ont multiplié les campagnes militaires en Italie. Dans cette Renaissance agitée si bien étudiée par les historiens, Édith Garnier propose un angle original : la guerre navale en Méditerranée. Pendant plus d'un quart de siècle (1496-1529), les galères du Levant, armées par des entrepreneurs marseillais, ont été le fer de lance de cette expansion française. Elles ont affronté, tour à tour ou simultanément, les Génois, les Vénitiens, les armées papales, les Espagnols, les Ottomans et même les pirates barbaresques... Dans cette évocation haute en couleur, l'historienne ressuscite l'incroyable violence des combats navals et explique avec pédagogie les ressorts des multiples retournements d'alliance. Où l'on découvre la figure d'un stratège hors pair : Prégent du Bidoux, cheville ouvrière de cette flotte de galères, qui redora le blason de la France. L. P. - "L'Âge d'or des galères de France", d'Édith Garnier. Le Félin, 314 pages, 22,90 euros. Briand de tous ses feuxSouvent considéré comme un politique borné et utopiste, l'avocat nantais Aristide Briand (1862-1932) a connu une carrière exceptionnelle : 11 fois président du Conseil, 26 fois ministre, dont 18 fois aux Affaires étrangères. Cette brillante biographie démontre combien son action reste toujours d'actualité. En effet, ce laïc convaincu a été le fougueux rapporteur de la loi de séparation des Églises et de l'État. Ce mondialiste modéré a voulu aussi renforcer le pouvoir de la SDN. Enfin, ce pragmatique a relancé, juste après la Grande Guerre, les relations avec l'Allemagne, allant jusqu'à évoquer vers la fin de sa vie un "marché commun européen". J. S. - "Aristide Briand", par Gérard Unger. Fayard, 661 pages, 27 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.