Angela Merkel face au défi de la cohabitation

La présidente de la CDU-CSU devient chancelière de l'Allemagne au terme d'un compromis conclu avec le SPD alors que Gerhard Schröder semble tenté par un retrait de la vie politique. Les deux formations ne se sont entendues que sur un programme minimum de quatre points portant notamment sur les dépenses de recherche et la simplification de l'impôt sur le revenu. Le reste sera négocié à partir de la semaine prochaine et le futur gouvernement pourrait se réunir à la mi-décembre. L'aile gauche du SPD pourrait renâcler à soutenir la coalition et à voter l'investiture de Merkel. La chancelière devra aussi s'imposer au sein de sa majorité, notamment face au Bavarois Edmund Stoiber et aux conservateurs qui lui reprochent l'abandon de plusieurs pans de son projet libéral.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.