Les rémunérations des dirigeants sous surveillance

La société de conseil en politique de vote aux assemblées, Proxinvest, a décidé de mettre sous les projecteurs les niveaux de rémunérations des dirigeants français. Elle considère que la somme annuelle de 3,5 millions d'euros, nette d'impôts et stock-options comprises, soit 240 fois le Smic, constitue un maximum "socialement tolérable". D'autant qu'après étude approfondie Proxinvest n'a pas trouvé de corrélation entre les performances des entreprises et la rémunération de ses dirigeants.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.