Le particulier convoité par les banques

Sur le très concurrentiel marché des particuliers, les banques de détail se livrent une âpre guerre commerciale. Il faut dire qu'entre l'expansion des crédits immobiliers et l'arrivée de la Banque Postale il y a un an, l'environnement a servi d'aiguillon pour les réseaux. De fait, tous annoncent d'importantes ouvertures nettes de compte, sans pour autant que les parts de marché soient sensiblement modifiées.Peu de banques communiquent déjà des chiffres annuels. Le niveau des ouvertures de compte est devenu un objectif stratégique dont la réalisation n'est généralement dévoilée qu'au moment des résultats. Néanmoins, les premiers chiffres donnent pour le trio de tête des scores supérieurs à 200.000 ouvertures nettes : on y trouve les Banques Populaires, les Caisses d'Épargne et probablement le Crédit Agricole. Quant à la Banque Postale, ses chiffres sur sept mois représentent un score honorable.Les instruments de conquête de la clientèle reposent tant sur une politique continue d'ouverture d'agences, que sur des innovations financières, des offres de produits parfois temporaires mais attractives et un ciblage fin de la clientèle.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.