Le sort des OGM en suspens

La décision de Paris d'activer la clause de sauvegarde européenne afin de suspendre en 2008 la culture du Mon810, le maïs OGM de l'américain Monsanto, en raison d'" éléments scientifiques nouveaux ", a satisfait les ONG mais a suscité les plus vertes critiques de la part de la FNSEA et des représentants des groupes agrochimiques. Ceux-ci comptent se mobiliser lors de l'examen de la loi sur les OGM par le Sénat le 5 février.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.