" Erika" : Total coupable d'imprudence

Huit ans après le naufrage de l'Erika qui avait souillé400 kilomètres de côtes bretonnes, le tribunal correctionnel de Paris a jugé hier qu'il y avait " préjudice résultant de l'atteinte portée à l'environnement ". C'est la première fois en France que le principe d'un préjudice écologique est reconnu. Le groupe Total SA, l'armateur, le gestionnaire et la société de contrôle maritime, Rina, ont été jugés " solidairement responsables " de cette " imprudence " . Ils sont condamnés à verser 192 millions d'euros de dommages et intérêts.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.