Contagion dans la finance américaine

Méconnus du grand public, les rehausseurs de crédit américains, qui ont garanti, selon Bloomberg, 2.400 milliards de dollars d'emprunts obligataires émis par des tiers, sont en pleine tourmente. Leur activité repose sur le fait qu'ils bénéficient de la meilleure note des agences de notation, soit AAA. Or, vendredi soir, le numéro deux du secteur, Ambac, a vu sa note dégradée par l'agence Fitch Ratings après avoir renoncé à une augmentation de capital de 1 milliard de dollars pour conforter ses fonds propres. Ambac avait annoncé mercredi qu'il était contraint de déprécier 3,5 milliards de dette qu'il a garantie. Pour certains analystes, Ambac pourrait être dans l'incapacité de poursuivre ses activités sauf à trouver un repreneur. MBIA, le plus important des rehausseurs, est aussi en difficulté. On peut s'attendre à de nouvelles dépréciations chez les emprunteurs et les investisseurs.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.