«La complexité des contrats peut être un frein à la dématérialisation»

« La Tribune ». - Quelles sont les conséquences de la dématérialisation des paiements ? Florence Dexant. - Nous sommes en pleine mutation du circuit papier et il est vrai que l'aspect organisationnel de cette mutation a été peu abordé. La mise en place des moyens de paiements dématérialisés sécurisés permettra d'enrayer les importants problèmes de fraude et d'enchaîner automatiquement les traitements comptables. La dématérialisation du BOR [billet à ordre relevé] avec le virement commercial apporte aussi des possibilités de simplification de gestion de la trésorerie, tout en ouvrant des perspectives de productivité sur les traitements administratifs. Il est essentiel que cela se développe dans un cadre de partenariat stratégique avec les banques reposant sur la multibancarité, la normalisation et l'internationalisation, et s'appuyer sur les logiciels qui conviennent. Cette évolution oblige à revoir toutes les procédures existantes afin de maintenir le niveau de contrôle souhaité dans l'entreprise par rapport à ce nouvel environnement. Dans quel état d'esprit se trouvent les entreprises devant cet enjeu ? - Les entreprises françaises s'engagent dans cette réflexion avec de plus en plus de maturité. Elles sont prêtes à affronter des questions qui ne sont pas forcément simples. Comment, par exemple, traiter toute la chaîne de l'information dans l'entreprise ? Sans un bon circuit d'informations au préalable, il est difficile de prévenir les risques. Ce changement organisationnel suppose également d'accorder à la segmentation des tâches un plus grand poids. Avant de dématérialiser, il faut bien réfléchir à l'organisation de la sécurité, à l'affectation précise des fonctions, pour éviter les problèmes qui risqueraient de compromettre le mouvement de dématérialisation. Les entreprises souhaitent trouver des solutions qui les dispenseront de développements informatiques lourds. Le développement de progiciels permettant de traiter les nouveaux moyens de paiements est ainsi nécessaire, comme l'émission et la réception de messages financiers Edifact. Quels sont les obstacles à lever ? - L'évolution ne peut se faire sans un cadre juridique précis. Avec l'apparition de nouveaux moyens de paiement, le cadre juridique peut être très complexe. Parfois, la complexité des contrats peut être un frein à la dématérialisation. Même si l'environnement juridique se précise de plus en plus, il faut continuer à éclaircir les points de vue car il n'y a pas toujours de position juridique homogène d'une banque à l'autre. Propos recueillis par Y. de K.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.