La Bourse de Paris campe sur ses positions

 |   |  484  mots
La Bourse de Paris a terminé sur une note quasiment inchangée hier, dans un marché assez actif, avant l'issue du FOMC et des élections russes. Après avoir oscillé entre une hausse de 0,40 % et une baisse de 0,19 %, le CAC 40 a terminé sur une légère avance de 0,10 % à 2.113,98 points. Le volume d'affaires a porté sur un total de 5,6 milliards de francs, dont 3,183 milliards sur le CAC 40. Si l'attentisme est de rigueur, les intervenants sont généralement optimistes quant à la reprise du mouvement haussier du marché si la Fed maintient ses taux directeurs et si Boris Eltsine remporte l'élection présidentielle en Russie. La journée d'aujourd'hui devrait être assez calme compte tenu de la fermeture des marchés américains. Havas : - 2,6 % Après avoir inscrit en séance un plus-bas à 397 francs, la valeur a abandonné 2,6 % à la clôture à 402,10 francs, avec 201.000 pièces traitées. Un mouvement qui a notamment suivi une rétrogradation par une société de Bourse parisienne, alors que le Crédit Suisse First Boston avait recommandé la semaine dernière d'alléger les positions sur Havas en faveur de Canal+. La perspective, en outre, de la perte de pouvoir d'Havas au sein de la CLT a pesé sur le titre. Enfin l'annonce du dépôt d'une plainte par Bernard Roux, cofondateur de RSCG et ex-président du holding Rouseca, poursuivi par Havas Advertising (voir ci-contre), a contribué à alourdir les titres Havas et Havas Advertising (- 1 % à 603 francs, 11.000 échanges). Bernard Roux a en effet porté plainte contre Alain de Pouzhilac et Alain Camon, actuels présidents d'Havas Advertising et Rouseca, et certains administrateurs de cette société pour abus de confiance et dénonciation calomnieuse. L'affaire remonte à la fusion entre Eurocom et RSCG, lorsque les fondateurs de RSCG ont obtenu un certain nombre d'avantages garantis par Eurocom. Danone : + 3,1 % Sous l'effet de rumeurs, pourtant démenties, le titre a gagné 3,1 % à 806 francs, avec 384.000 pièces traitées. Ces rumeurs récurrentes faisaient état d'une cession de Kronenbourg. Des opérateurs évoquent enfin un rattrapage, alors que le titre a sous-performé depuis le début de l'année. En effet la progression de Danone depuis le 1er janvier ressort à 0,2 %, alors que sur la même période le CAC 40 s'est adjugé 11,93 %. UAP : + 2,5 % Le titre s'est apprécié de 2,5 % à 106,40 francs, avec 959.000 titres, bénéficiant « d'achats à bon compte sur une série de nouvelles bien accueillies, la dernière en date étant la réorganisation de la direction du groupe d'assurances », expliquent des opérateurs. L'UAP vient en effet d'annoncer une réorganisation des responsabilités au sein de la direction du groupe (voir notre précédente édition). D'autres soulignent enfin que le titre était tombé particulièrement bas, allant jusqu'à enfoncer le plancher des 100 francs au début du mois de juin, et qu'une possible cession de la participation de 40 % du groupe dans la Scor pourrait contribuer à cette reprise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :