NM + Mille Amis affiche des pertes après l'annulation de son bénéfice par la COB

Un contretemps a perturbé la publication des comptes annuels du spécialiste des animaux domestiques Mille Amis. En l'espace de quinze jours, son résultat pour l'exercice clos au 31 janvier 1997 est passé d'un bénéfice à une perte. Le 13 juin, dans l'avis de convocation de l'assemblée des actionnaires publié au Balo (Bulletin des annonces légales et obligatoires), la société indique que les comptes de l'exercice se soldent par un bénéfice social de 956.500 francs. Or, le 30 juin, dans un autre avis, la société indique cette fois que les comptes de cet exercice se soldent par une perte de 4,7 millions. Taux excessifs. Une modification qui est en fait consécutive à un contrôle fiscal, qui a remis en cause les durées d'amortissement de certaines immobilisations. La société, conformément aux préconisations de la Compagnie des commissaires aux comptes, a donc, pour corriger l'effet de l'utilisation de ces taux excessifs sur les exercices antérieurs, constaté un profit exceptionnel de 6,1 millions de francs dans ses comptes. De fait, après prise en compte de ce résultat exceptionnel, le bénéfice annuel s'établissait donc à 956.500 francs (contre 2,89 millions un an plus tôt). Mais la Commission des opérations de Bourse (COB) ne l'a pas entendu de cette oreille, estimant « qu'il n'existait pas de motif à corriger le passé », et a demandé que les comptes soient modifiés. Mille Amis a donc annulé le retraitement des amortissements antérieurs, ce qui revient à annuler le bénéfice exceptionnel de 6,1 millions, pour appliquer les nouveaux taux d'amortissement à compter de l'exercice ouvert au 1er février 1996 uniquement. Ces modifications changent positivement le résultat d'exploitation qui, du fait de la réduction des amortissements, passe d'une perte de 4,47 millions à une perte de 3,96 millions. Pour autant, Mille Amis poursuit ses objectifs. Ainsi, la société a ouvert son quatorzième magasin en mai, alors qu'il était initialement prévu l'ouverture de quinze magasins à la fin de l'année. Perrine Delfortrie

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.