Zinc et cuivre toujours en recul

Une nouvelle ponction de 9.300 tonnes a été enregistrée dans les inventaires de cuivre déposé au LME. Pour l'essentiel, les retraits sont survenus dans les entrepôts de Singapour et de Hambourg tandis que près de 1.000 tonnes sortaient de Long Beach, un hangar réputé abriter une position importante gérée par Sumitomo. Ces sorties de métal sont mises au crédit des fonds d'investissement et des Chinois. Les premiers liquident des positions de vendeur à découvert. Les fonds avaient vendu du cuivre papier sans disposer du métal, avec la baisse des cours ils en profitent pour équilibrer leurs positions. Quant aux Chinois, ils continuent d'acheter du métal dès que les cours se replient. Autre fort repli des inventaires, le zinc. Près de 6.000 tonnes ont étés retirées. En un mois, environ 30.000 tonnes de métal gris sont sorties des hangars associés au LME. En base annuelle , la demande de zinc a reculé de 5,5 %. Or les dépôts au LME régressent. Cette tendance vient corriger la mauvaise impression donnée par le repli de la consommation. Une fois de plus, les stocks d'aluminium ont progressé. Mais le niveau des prix actuels du métal impose des marges négatives sur 40 % de la production russe. Cela devrait se traduire par un net ralentissement des livraisons au LME.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.