Ouverture d'une enquête de routine sur le titre Escom AG

Le gendarme de la Bourse allemande, le BAWe, a ouvert une « enquête de routine » sur le fabricant et distributeur de micro-ordinateurs Escom AG, sur un éventuel délit d'initié à la veille de sa mise en liquidation de biens, annoncée mardi. Le titre Escom ne valait plus que 2 marks hier, contre 9,8 marks le 10 juin, et le volume d'échanges a été multiplié par plus de huit. Détenu à 25 % par les catalogues Quelle et à 16 % par la Bayerische VereinsBank, Escom a récemment révisé à la hausse sa perte pour 1995, à 180 millions de marks. Début mars, il avait communiqué une perte provisoire de 125 millions de marks et le fondateur Manfred Schmitt (22 % des parts) a quitté la tête de la société, tandis que la Commerzbank a réinjecté 100 millions de marks. Le nom des autres banques créancières n'a pas été communiqué.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.