Hausse prévisible des exportations de café pour la campagne 1997-1998

 |   |  273  mots
DANS SON TRADITIONNEL rapport de milieu d'année, le département américain de l'Agriculture (Usda) table sur une nouvelle progression des exportations. Elles pourraient atteindre en 1997-1998 les 84,4 millions de sacs de 60 kilos. Les disponibilités mondiales de café sont évaluées à 130,5 millions de sacs, en recul de 2,3 % par rapport à l'offre totale de la campagne qui s'achève. L'Usda estime le niveau des inventaires de café chez les pays producteurs à son plus faible niveau depuis 1980, avec 26 millions de sacs. En fin de campagne, les stocks aux mains des producteurs devraient tomber à 20 millions de sacs. PÉTROLE LES EXPORTATIONS irakiennes de pétrole pourraient reprendre dès le début du mois d'août, a affirmé Abdoul Amir Anbari, le négociateur irakien. Le 8 juin, le Conseil de sécurité a autorisé le lancement du deuxième volet du plan « pétrole contre nourriture ». RÉGLEMENTATION LE MARCHÉ à terme britannique (Liffe) a décidé de revoir les critères qui président au classement du café. Le négoce, depuis six mois, proteste contre un changement de classification décidé par le marché à terme. Cette remise à jour des normes fait perdre à certains négociants jusqu'à 50 dollars par tonne en raison d'une déclassification du café mis en filière à Londres. NICKEL LE MARCHÉ DU NICKEL est soumis à des influences contradictoires. La signature d'un nouveau contrat de travail à Sudbury chez Inco, le numéro un mondial, éloigne les risques de grève. En revanche, l'explosion d'une colonne d'affinage chez le finlandais Outokumpu contribue à limiter les effets de l'accord salarial chez Inco. Cette explosion devrait entraîner la perte de 5.000 tonnes de métal. n

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :