Vers une autolimitation des exportateurs français de blé

 |   |  354  mots
Rarement la conjoncture sur le marché mondial céréalier s'est présentée sous un jour aussi favorable. Mais les blés français n'en profitent pas. Ainsi, avec un Maghreb frappé par la sécheresse, le retard pris par les exportations françaises de blé dans une zone traditionnelle de présence ne cesse de croître, face aux ventes américaines. La décision de la Commission d'adopter pour les mois de juillet et août un rythme bimensuel pour les enchères destinées à l'émission des certificats d'exportation ne fait qu'accroître ce déséquilibre, constatent les dirigeants de l'Onic, l'Office français des céréales. « C'est une manière de contraindre les exportateurs de l'Hexagone à l'autolimitation », remarque l'un d'eux. SOIE LES EXPORTATIONS CHINOISES de soie au premier trimestre ont bondi de 17,6 %. En revanche, la production totale chinoise a fléchi de 7,6 % sur la même période. La production provenant d'usines fonctionnant à perte représente encore 59,4 % de la collecte totale de soie en Chine. PALLADIUM LE PREMIER ARRIVAGE de palladium russe au Japon a eu lieu hier. Les exportations de métal russe étaient, pour des raisons administratives, suspendues depuis un peu plus de huit mois. SUCRE LA PRODUCTION COMMUNAUTAIRE de sucre de betterave reculera de 500.000 tonnes à environ 16,05 millions de tonnes en 1997-1998, estime la Commission à Bruxelles. Les exportation sous quotas « C », c'est-à-dire aux prix du marché mondial, devraient se limiter à 1,95 million de tonnes en recul de 490.000 tonnes. COTON APRÈS TRENTE ANS d'interdiction, les ventes à terme de coton pourront reprendre en Inde. La Nouvelle-Delhi avait suspendu ces ventes en 1964 afin de casser la spéculation et de garantir un prix producteur aux paysans. CAFÉ LE BRÉSIL A RECONNU avoir dépassé son quota d'exportation sur les six derniers mois. Mais ce dépassement, selon le président de l'Association des pays exportateurs de café (ACPC), n'aurait été que de 8 %. Celui-ci, d'après des proches de l'ACPC, s'inscrit en partie dans le cadre des mesures non divulguées par l'organisation, prises pour calmer le jeu sur le marché du café ces derniers mois. n

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :