Espagne + Madrid autorise les fonds à investir dans les entreprises non cotées

 |   |  287  mots
Le gouvernement con- servateur espagnol lève progressivement les limitations à l'activité des fonds d'investissement, actuellement en vertigineuse expansion. Le dernier Conseil des ministres a décidé de les autoriser à investir dorénavant dans les titres - tant actions qu'obligations - des entreprises qui ne sont pas cotées en Bourse, ce qui représente une petite révolution pour le monde financier espagnol, longtemps prisonnier d'un carcan légal. La mesure est toutefois accompagnée de diverses restrictions afin de protéger l'investisseur. Ainsi, les investissements dans les entreprises non cotées ne pourront dépasser 5 % à 10 %, selon le type de fonds, du patrimoine total. En outre, la quantité investie ne peut être supérieure à 2 % pour une même entreprise et 4 % pour un même groupe, et les fonds ne pourront pas être investis dans des sociétés appartenant à leur propre groupe financier. Enfin, les entreprises concernées devront appartenir à un pays de l'OCDE (afin d'éviter les paradis fiscaux). Explosion. Cette mesure de libéralisation est adoptée au moment où les fonds d'investissement sont véritablement en train d'exploser : leur patrimoine total a augmenté de 25 % durant le premier semestre de cette année, atteignant désormais 23.360 milliards de dollars (934 milliards de francs). Cette progression s'est essentiellement réalisée aux dépens des dépôts bancaires, dont la constante diminution commence à limiter les possibilités des institutions financières de répondre, faute d'actif, à la demande de crédits. Le gouvernement entend donc permettre à un plus grand nombre d'entreprises, et notamment aux PME, qui constituent toujours l'essentiel du tissu productif espagnol, d'accéder à un marché de capitaux en pleine expansion au lieu de dépendre exclusivement des institutions financières. Thierry Maliniak, A Madrid

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :