Les banques privées allemandes optimistes

En Allemagne, les banques privées s'attendent pour 2007 à une nouvelle amélioration de leurs résultats : " 2006 s'est bien passé, et 2007 a de quoi laisser entrevoir un petit mieux ", affirme le patron de leur fédération, Klaus-Peter Müller, dans une interview donnée à notre confrère Handelsblatt. Müller, par ailleurs président de la Commerzbank, la deuxième banque outre-Rhin, prévoit une conjoncture positive, une plus forte demande de crédit par les entreprises et des marchés financiers bien orientés. Côté charges, des économies dans le back-office ne sont " pas épuisées " dans le secteur, affirme-t-il.Les années noires 2002 et 2003 ont été " bien surmontées " par les banques, en soldant les participations croisées entre finance et industrie. La renaissance de la " Deutschland AG " reste exclue, même si plusieurs banques vont participer auconsortium EADS ou ont pris des participations dans l'opérateur Deutsche Börse. Quant à mener une autre politique industrielle " à la française ", avec plus d'État intervenant dans l'économie, elle " n'est pas souhaitée par les banques ", prévient-il.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.