La Chine crée sa banque postale

Les autorités chinoises suivent le mouvement lancé un peu partout dans le monde : elles viennent d'approuver officiellement la création d'une véritable banque postale. Depuis la création du Bureau des épargnes et des versements de la Poste de Chine en 1986, la Poste était autorisée à ouvrir des comptes épargnes. Elle ne pouvait, en revanche, ni opérer de prêt ni proposer d'autres services financiers. Grâce à ses nouveaux statuts, elle sera désormais en mesure de le faire. Avec les 1.516 milliards de yuans (130 milliards d'euros) entreposés par les particuliers dans ses coffres à la fin juillet (soit près de 10 % de l'épargne nationale), la nouvelle entité deviendra la cinquième plus importante banque du pays, principalement dédiée aux zones rurales.À travers les 36.000 succursales dont elle disposait fin 2005, elle pourra ainsi toucher des habitants situés dans des zones peu rentables et où les autres banques nationales rechignent à s'implanter. Selon la Commission de régulation bancaire chinoise (CRBC), elle travaillera en coopération avec les autres banques commerciales et les coopératives rurales de crédit, afin d'améliorer la couverture et la qualité des finances du monde rural. " La Banque Postale d'Épargne chinoise se concentrera sur les opérations destinées aux particuliers et aux commerces intermédiaires, afin d'offrir des services financiers de base aux résidents des villes et des grandes régions rurales ", indiquait le commentaire placé sur le site Internet de la CRBC. Cette création se situe ainsi dans la droite ligne de la politique chinoise actuelle, où l'ensemble de la population doit pouvoir profiter des bienfaits de la croissance. L'État devrait ainsi continuer à soutenir financièrement ses opérations et ses succursales non rentables.AMBITIONS LEGEREMENT DECALEESLe choix de faire de la Banque Postale une banque aux ambitions légèrement décalées par rapport à ses consoeurs explique le temps pris par les autorités pour concrétiser sa création, officiellement acceptée depuis 2005. Certains clans politiques désiraient la plier aux règles du marché et la rendre compétitive. Ces querelles auront au moins fourni du temps à la direction pour organiser un minimum l'évolution de la banque. De nombreux bureaux provinciaux de gestion ont ainsi été ouverts ces derniers mois dans tout le pays. Des séances de formation ont également eu lieu afin de préparer le personnel à ses futures nouvelles attributions. Les acteurs du secteur craignent pourtant que le manque de connaissance du secteur financier, de la gestion du risque, des marchés de capitaux ne soit un réel frein aux ambitions de la Banque Postale. Et ne représente, au contraire, un risque supplémentaire pour le secteur financier chinois.CNP dans l'attenteQue va devenir Sino-French Life Insurance ? La création de la Banque Postale devrait avoir d'importantes répercussions pour le joint-venture entre CNP-Assurances et la Poste chinoise. Le patron de CNP-Assurances ne savait toujours pas lors de la venue du président Jacques Chirac à Pékin fin octobre si cette entité passerait sous les ordres de la Banque Postale ou demeurerait liée au ministère des Postes et Communications.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.