Ouverture du procès Khalifa avec 104 inculpés

 |   |  197  mots
Le procès de Khalifa Bank, le plus grand scandale financier de l'Algérie, s'est ouvert hier devant le tribunal criminel de Blida. La procédure vise 104 inculpés, dont Rafik Khalifa, patron du groupe, qui se trouve en exil à Londres depuis 2003.Dans son premier volet, le procès porte sur un " trou " de 3,2 milliards de dinars (320 millions d'euros environ) constaté dans la caisse principale de la banque, à la suite d'irrégularités dans la gestion des dépôts et de non-observation des règles prudentielles dans l'octroi des crédits. Trois autres volets de ce scandale seront examinés ultérieurement. Les accusés doivent répondre d'une trentaine de chefs d'accusation, dont ceux de faillite frauduleuse, association de malfaiteurs, abus de confiance, détournement de fonds, faux et usage de faux, corruption. Khalifa Bank, première banque privée en Algérie, qui gérait des dépôts privés et institutionnels avec 7.000 salariés, était le noyau central de cet empire. Le groupe, qui pesait un chiffre d'affaires de 1 milliard de dollars, comptait aussi une compagnie aérienne, Khalifa Airways, une chaîne de télévision, de l'immobilier, du bâtiment...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :