BNP Paribas boucle le rachat des activités de RBS International

cite>BNP Paribas pousse un peu plus ses pions dans les métiers de titres et de services aux investisseurs. La banque de la rue d'Antin a en effet annoncé hier avoir bouclé le rachat auprès de RBS International et de Bank of New York des activités de RBS International Securities Services. Elle met ainsi la main sur un portefeuille de 35 milliards de livres (52 milliards d'euros) d'actifs en conservation et de 6,4 milliards de livres d'encours sous gestion. RBS International Securities Services et ses équipes réparties entre Jersey, Guernesey et l'île de Man rejoindront BNP Paribas Securities Services qui regroupe l'ensemble des activités de conservation et d'administration de fonds de la banque française.Cette acquisition, qui avait fait l'objet d'une première annonce début avril, permet à BNP Paribas de se renforcer dans les métiers de titres sur les marchés offshore. " Cette transaction augmente notre capacité à créer et mettre en oeuvre des solutions pour accompagner les développements stratégiques de nos clients sur les marchés offshore britanniques, marchés qui jouent un rôle de plus en plus important pour de nombreux gérants de fonds et de fonds de fonds ", commente Jacques-Philippe Marson, le directeur général de BNP Paribas Securities Services. Cette acquisition est également la seconde opération de croissance externe dans ce secteur depuis le début de l'année. Le mois dernier, le groupe a finalisé le rachat d'ExelBank, l'ancienne filiale de Banco Sabadell spécialisée dans la conservation de titres avec 18 milliards d'euros d'encours conservés et 150 fonds comme clients.Considéré comme la " tuyauterie " de la gestion d'actifs, ce pôle de services aux investisseurs recouvre tout un ensemble d'activités allant de la conservation d'actifs à l'administration de fonds, en passant par la banque dépositaire. À l'image de BNP Paribas, certains établissements bancaires ont décidé d'en faire une véritable ligne de métier en ouvrant leurs prestations à des clients externes. À fin 2006, le groupe revendiquait quelque 3.614 milliards d'euros d'actifs en conservation et 623 milliards d'euros en administration de fonds.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.