Enquête du régulateur allemand sur Hypo Real Estate

La banque encourt une sanction administrative pouvant aller jusqu'à 1.5 million d'euros. Après avoir affirmé jusqu'en novembre être à l'abri des effets de la crise des prêts hypothécaires américains, l'établissement sur le DAX 30 à Francfort a annoncé mardi avoir passé une provision de 390 millions d'euros au quatrième trimestre. Le titre a plongé de 35 % dans la journée.En réponse à la crise du subprime qui a déjà frappé plusieurs banques allemandes, le président de la Bafin en a appelé mercredi aux établissements bancaires pour qu'ils s'arment davantage face aux risques. " Les instituts doivent organiser des systèmes de gestion des risques, de telle manière qu'ils reconnaissent à temps la survenance de situations extrêmes et puissent rester autant que possible opérationnels lorsque celles-ci se produisent ", a-t-il déclaré lors de ses voeux devant la presse. Sanio avait dû orchestrer l'an dernier des sauvetages in extremis de banques allemandes, telles que IKB et Sachsen LB.EMPECHER LES MONTAGES FINANCIERS PERVERSAu plan international, le consensus s'est fait au niveau d'un groupe de travail du Forum de stabilité financière (FSF), dont Sanio est membre, pour exiger des règles strictes de dotation en fonds propres pour les établissements financiers. Le dispositif " Bâle II " offre déjà des garanties suffisantes, mais il ne s'applique que depuis janvier 2008 et apparaît déjà amendable, eu égard aux conditions actuelles de marché, a souligné le président de la Bafin : " Il s'agit surtout d'empêcher des montages financiers pervers ou de les supprimer. " Le système financier international a de fait besoin de " structures de contrôle " en face de montages complexes qui peuvent déclencher des réactions en chaîne " sur tout le système ", a prévenu Sanio.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.