Le CFF répond aux critiques sur ses prêts à taux variables

Face à la plainte déposée à son encontre jeudi dernier par l'UFC-Que choisir au tribunal de grande instance de Paris pour " tromperie ", le Crédit Foncier de France (CFF) a annoncé vendredi des " mesures exceptionnelles " en faveur de 150.000 de ses clients ayant souscrit un crédit à tauxvariable.Compte tenu de la remontée brutale des taux ces derniers mois, l'établissement va plafonner le taux de ces crédits entre 5,75 % et 6,5 % selon le type de prêt et l'indice de référence. Lors de la révision du prêt, l'augmentation de la mensualité ne pourra pas non plus excéder l'inflation. Ces mesures s'appliquant aux prêts dont la révision est intervenue après le 1 er août 2007, certains emprunteurs devraient bénéficier d'avoirs. Le CFF précise que seules 4.500 personnes, soit 3 % des prêts souscrits, auraient vu leur taux croître de 6 % à 10 %. Il s'agirait donc surtout de " mesures destinées à assurer la sérénité des clients ".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.