Munich Re attend un recul de son résultat en 2008

Àc e jour, l'ouragan " subprime " a fait plus de mal dans les cours de Bourse des grandes compagnies de réassurance que ne l'ont causé en leur temps les catastrophes naturelles telles que Katrina ou Kyrill. Pourtant, Munich Re ne s'était pas trompé en affirmant depuis la fin du mois de novembre qu'il ne s'attendait pas à devoir passer de lourdes provisions affectant ses comptes en raison de la crise actuelle du crédit. Hier, le réassureur munichois a créé une agréable surprise en publiant un résultat net pour 2007 en augmentation de 10 %. Il atteint de ce fait un record à 3,9 milliards d'euros. Ses propres prévisions établies dans une fourchette de 3,5 à 3,8 milliards d'euros ont été dépassées.L'effet subprime aura finalement nécessité des dotations de provisions de 160 millions d'euros. Après 150 millions passés lors des neuf premiers mois, une dizaine de millions seulement est venue impacter un dernier trimestre pourtant meurtrier chez de nombreux établissements bancaires. Du coup, les investisseurs ne se sont pas vraiment émus d'une prévision de bénéfice en baisse pour 2008 livrée concomitamment. Jörg Schneider a confirmé qu'il s'attendait à un résultat net de l'ordre de 3,1 milliards d'euros. " 2008 va certainement être une année difficile ", a-t-il déclaré, avec des primes en recul et de nouveaux tourbillons sur les marchés financiers.EFFETS EXCEPTIONNELS ATTENDUSPour satisfaire ses actionnaires, dont plusieurs fonds activistes, Munich Re va verser un dividende majoré à5,50 euros par action au titre de 2007. En séance, l'action gagnait4,6 % à 119,45 euros.Il faudra attendre le 25 février pour connaître les détails du résultat pour l'exercice passé. Des effets exceptionnels tels que des crédits d'impôts sont à attendre pour expliquer la bonne performance. Car le renouvellement des primes venant à échéance a marqué l'an dernier un recul de 4 %, à8,1 milliards d'euros. Sa filiale d'assurance directe Ergo donne en revanche satisfaction, avec un renouvellement de primes en hausse de 3,7 %, à 1,9 milliard d'euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.