UBS subit le subprime de plein fouet

2 mn

Il est difficile d'annoncer ses notes juste après un bon élève. UBS en a fait l'amère expérience hier, annonçant deux jours après les bons résultats de sa consoeur helvétique, une perte historique. Le marché savait pourtant depuis le 30 janvier qu'UBS allait présenter des résultats catastrophiques puisque la banque avait dévoilé à cette date des dépréciations d'actifs de 18,4 milliards de dollars pour l'année. L'annonce hier d'une perte de 4,38 milliards de francs suisses (2,72 milliards d'euros) en 2007, dont 12,45 milliards de francs suisses (7,74 milliards d'euros) sur le quatrième trimestre, a fait dévisser le cours de la banque de 8,32 %.Comme l'explique UBS, les pertes liées au marché hypothécaire américain ont " dépassé les résultats solides des autres activités ". Certes, mais la banque d'investissement et la gestion d'actifs ont été laminées l'an dernier par la crise américaine. Sur l'ensemble de la banque d'investissement, la perte est de 15,5 milliards de francs suisses (9,64 milliards d'euros) contre un résultat avant impôt de 5,94 milliards un an plus tôt. Les revenus du pôle taux, change, matières premières ont été négatifs, de 15,53 milliards de francs suisses (9,65 milliards d'euros) contre des revenus de 2 milliards un an plus tôt.Le niveau des pertes s'élève à 15,6 milliards de francs suisses(9,7 en euros) sur le dernier trimestre sur ce segment : 12,3 milliards au titre du subprime, 2,3 milliards au titre des hypothèques résidentielles (Alt-A) et 993 millions au titre d'actifs garantis par des rehausseurs de crédit. UBS a profité de l'annonce des résultats pour présenter la restructuration de cette activité " afin de renforcer les activités en contact direct avant la clientèle [...] et mettre en place une maîtrise du risque plus rigoureuse ", avec la constitution notamment de groupes de travail. Par ailleurs, UBS souhaite abandonner certaines activités de crédit pour " réduire le risque et le recours à des actifs figurant au bilan ". A-t-elle effacé l'ardoise des subprimes ? Marco Suter, directeur financier, a en tout cas indiqué qu'il ne fallait pas s'attendre à de nouvelles " grosses surprises ". Il reste néanmoins que la banque est encore exposée au subprime à hauteur de 27,6 milliards de dollars (18,8 milliards d'euros) contre 38,8 milliards à la fin septembre.Du côté de la gestion d'actifs, la banque a enregistré un résultat avant impôt quasi étal par rapport à 2006, du fait notamment de la chargée liée à la liquidation de Dillon Read Capital Management à hauteur de 384 millions d'euros. En revanche, elle a été victime d'une explosion de la décollecte au quatrième trimestre, se traduisant sur l'année par un reflux net d'argent de 15,7 milliards de francs suisses.Dans un contexte de baisse continue des marchés depuis le début de l'année et de détérioration des données économiques, UBS " pense donc que 2008 sera une autre année difficile ".

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.