Groupama accélère à l'international

2 mn

Les résultats 2007 de Groupama sont en ligne avec les objectifs de rentabilité de son plan triennal 2007-2009. En particulier, le résultat opérationnel atteint 398 millions d'euros contre 351 millions une année auparavant. En revanche, " nous sommes en deçà de notre objectif de croissance organique ", avoue Jean Azéma, directeur général. La progression du chiffre d'affaires de 1,4 % de Groupama SA en France est décevante, même si elle représente tout de même une bonne performance compte tenu du recul de 1,2 % de l'ensemble du marché français.DES PARTENARIATS MULTIPLESPour doper sa croissance, l'assureur mutualiste multiplie les partenariats, notamment avec le groupe de protection sociale Réunica en prévoyance ou avec Cegid Group pour la clientèle des petites et moyennes entreprises. Il prévoit d'intensifier sa présence dans les grandes villes et, en particulier, à Paris avec la création de 20 nouvelles agences. De plus, une nouvelle marque " low-cost " entièrement dédiée à la vente d'assurances sur Internet va être lancée. Baptisée amaguiz.com, elle ciblera les familles urbaines à haut revenu et commercialisera dès le mois de juin une offre auto.Mais c'est surtout à l'international que la croissance est la plus forte. À 2,8 milliards d'euros, en hausse de 21 %, l'étranger représente désormais 24 % de l'activité du groupe et même 31,5 % si l'on intègre les acquisitions récentes en année pleine. Au total, l'an dernier, Groupama a consacré 1,5 milliard d'euros à des opérations de croissance externe en Italie, en Grèce, en Roumanie et en Grande-Bretagne. " Cela n'a pas entamé nos capacités d'acquisition pour l'avenir ", précise Jean Azéma. Les fonds propres du groupe de 5,9 milliards à la fin 2007 sont en effet en augmentation de 16,2 %. Le directeur général confirme par ailleurs que seule une acquisition supérieure à 3 milliards d'euros justifierait la cotation en Bourse de Groupama. Il vise toujours une entrée parmi les 10 premiers assureurs européens. L'achat récent, début 2008, d'OTP Garancia en Hongrie pour 617 millions et le partenariat avec OTP Bank sont dans cette optique qualifiés d' "avancée stratégique ". Elle renforce les positions de l'assureur français dans sept pays d'Europe centrale et promet des développements d'ici à la fin 2009 en Russie et en Hongrie, où Jean-François Lemoux, directeur général international, indique être " en recherche active d'acquisitions ".

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.