Polémique sur les actifs de Northern Rock

2 mn

Malgré l'hostilité des conservateurs, le gouvernement travailliste de Gordon Brown devrait avoir reçu l'appui des libéraux-démocrates à son projet de loi, qui prévoit aussi la nomination de Ron Sandler, un ancien patron du Lloyd's dans les années 90, à la tête de Northern Rock.Le débat a connu des moments de tension après les révélations que l'État ne prendrait pas le contrôle de Granite, un véhicule spécial d'investissement enregistré comme société indépendante dans l'île anglo-normande de Jersey. Dans ce véhicule, Northern Rock a placé en son temps plus de 45 milliards de livres de prêts immobiliers, soit plus de 40 % de son portefeuille. Les prêts étaient titrisés et revendus sur le marché, permettant à Northern Rock d'accroître sa capacité de financement. Selon l'opposition, la banque aurait placé dans Granite ses actifs de meilleure qualité et aurait laissé sur ses comptes les " ordures ", comme les a définis un député conservateur. Au grand dam de l'État, nouveau propriétaire de la banque.Mais le gouvernement a expliqué avoir reçu de la FSA, le régulateur des marchés financiers britanniques, l'assurance que le portefeuille restant de Northern Rock est de bonne qualité. " L'État est bien protégé par la valeur des actifs de Northern Rock ", a affirmé le chancelier, Alistair Darling. À preuve, le Trésor cite le fait qu'en été 2007 le ratio entre la valeur moyenne d'un prêt et la valeur moyenne d'un actif immobilier sous-jacent était de 60 % dans le portefeuille de Northern Rock, contre 77 % dans le portefeuille de Granite. Les prêts placés dans le véhicule seraient ainsi plus à risques que les autres. Les analystes accordent du crédit à cette hypothèse, même s'ils mettent en garde contre une possible évolution de la situation depuis l'été dernier. Le gouvernement a dit aussi que la direction de Northern Rock n'était pas obligée d'alimenter le véhicule et qu'elle était libre de le fermer si elle le souhaitait.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.