L'Inde et la Chine prennent des sanctions

Hier, le régulateur de la Bourse indienne a interdit à UBS Securities Asia d'émettre des produits dérivés à l'étranger pendant un an. La filiale locale de courtage du groupe suisse est suspectée d'être à l'origine du "lundi noir" du 17 mai 2004, marqué par une chute de 11 % après l'arrivée au pouvoir d'un gouvernement de coalition. Quant à la Chine, ses autorités boursières exigent des maisons de courtage locales qu'elles constituent des réserves suffisantes pour couvrir leurs pertes sur transactions. La presse locale estime leurs pertes totales à 4,5 milliards de yuans (430 millions d'euros).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.