Le Chicago Mercantile Exchange pèse 10 milliards de dollars grâce à la spéculation

Le premier marché à terme des Etats-Unis, le Chicago Mercantile Exchange (CME) a enregistré une hausse de 44 % de son résultat net au deuxième trimestre, à 2,36 dollars l'action. Un chiffre légèrement en deçà des attentes du marché. Du coup, le titre reculait hier à l'ouverture de Wall Street. Pour autant, le CME pèse aujourd'hui plus de 10 milliards de dollars en Bourse. Il est désormais mieux valorisé que la Deutsche Börse - sa rivale dans les dérivés via Eurex Etats-Unis - qui capitalise 9,4 milliards de dollars (7,8 milliards d'euros) à la Bourse de Francfort.C'est au début du mois de juin que le CME a supplanté la Deutsche Börse en termes de valorisation après avoir annoncé une hausse de ses tarifs - la première en cinq ans. Et la spéculation a fait le reste. Fin juin, le Chicago Board of Trade annonçait avoir reçu des "manifestations d'intérêts", relançant la perspective d'une union des deux marchés de dérivés de Chicago. Malgré son silence sur l'éventualité d'un tel rapprochement, le CME a vu son cours de Bourse flamber de 9 % depuis la fin du mois de juin. Rapprochement. La fusion des deux marchés à terme donnerait naissance au numéro un mondial des marchés de dérivés, place qu'occupe actuellement Eurex, la filiale de Deutsche Börse et de SWX, opérateur de la Bourse de Zurich. La croissance des volumes de transactions sur produits dérivés, qui a dépassé les 30 % sur le négoce des contrats de futures en 2004, n'en serait que plus robuste, avancent les experts. De quoi faire encore plus ombrage à Deutsche Börse qui, faute d'avoir capté une part de marché suffisante dans les dérivés négociés outre-Atlantique, envisage désormais de fermer sa plate-forme de transactions implantée à Chicago.Hélène Mazie

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.