La qualité de crédit des émetteurs s'améliore

Pour la deuxième année consécutive, davantage d'émetteurs ont migré de la catégorie spéculative (BB+ ou en dessous) à la catégorie d'investissement (BBB- ou au-dessus) que l'inverse. Au 15 août 2005, Standard & Poor's dénombrait ainsi 39 "étoiles montantes", soit 11 de plus qu'à la même période en 2004. 97,1 milliards de dollars de dette ont bénéficié de tels relèvements de notes, dont 43 % pour la seule Fédération de Russie. "Les marchés de dette internationaux sont à un tournant", prévient néanmoins Diane Vazza chez Standard & Poor's. De fait, beaucoup de facteurs ayant contribué à la hausse de l'obligataire sont appelés à changer dans les prochaines années. Mais à court terme les perspectives restent encourageantes. Déjà, 33 émetteurs supplémentaires pourraient bientôt passer dans la catégorie d'investissement. Les notes (BB+) d'AT&T et de Hyundai en particulier sont sous surveillance avec implication positive.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.