S&P satisfaite du soutien de l'État russe à Gazprom

Même les agences de notation financière s'enthousiasment à présent pour le géant russe du gaz naturel. Hier Standard and Poor's a relevé son évaluation de la capacité de Gazprom à rembourser ses dettes de BB+ contre BB auparavant. La perspective de la note reste positive.Les analystes de S&P justifient leur décision en invoquant le renforcement du soutien de l'État russe, actionnaire à hauteur de 50 % depuis l'été dernier. La structure publique Rosneftgas a par ailleurs racheté pour 7 milliards de dollars d'actions Gazprom, que le groupe gazier détenait jusque-là en autocontrôle, une somme qui contribue à réduire la dette de Gazprom à 23 milliards de dollars. "Le relèvement d'un cran supplémentaire de la note est possible en cas de nouvelles preuves de soutien financier par l'État", note Elena Anankina, analyste de l'agence à Moscou.Cette annonce intervenait alors que une autre agence, Fitch, abaissait de "stable" à "négative" sa perspective des notes du monopole gazier ukrainien Naftogaz. Une conséquence entre autres de la hausse des tarifs imposées par son "partenaire" russe Gazprom à l'issue de la guerre du gaz du début d'année...

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.