Le patron du Nyse à Paris

Après avoir rencontré Jean-François Théodore, président d'Euronext, la veille à New York, John Thain, son homologue du Nyse (New York Stock Exchange), était hier à Paris. Les deux hommes avancent dans le projet de rapprochement des deux entreprises de marché, après l'offre formulée la semaine dernière par le Nyse. Ils maintiennent également leurs efforts pour convaincre les actionnaires de la pertinence du mariage, avant la prochaine assemblée générale extraordinaire de la Bourse paneuropéenne. De son côté, Deutsche Börse n'a toujours pas renoncé à convaincre que son offre est la meilleure. Également très présent dans la capitale, Kurt Viermetz, président du conseil de surveillance de Deutsche Börse, a demandé des entrevues aux banques françaises membres du pacte d'actionnaires réunissant plus de 11 % des actions Euronext. Il n'aurait pas encore été reçu à la Société Générale et au Crédit Agricole. Euronext tente de convaincre l'opinion publique et la classe politique qu'un mariage avec la Bourse de New York n'est pas moins européen qu'une alliance avec Deutsche Börse. N. R.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.