Décision imminente de Bruxelles sur une directive règlement-livraison

 |   |  273  mots
Présent aux " Rencontres internationales " de Paris Europlace hier, le commissaire européen Charlie McCreevy n'a pas donné au forum financier la primeur de sa position sur le règlement-livraison. Dans son discours, il a seulement déclaré : " À quelques jours de la décision, je reste en contact avec tout le monde pour explorer toutes les options possibles et identifier le meilleur moyen pour atteindre l'objectif. " L'objectif, c'est faire baisser les tarifs des transactions financières transfrontières dans l'Union, en moyenne six fois plus élevés que ceux des opérations domestiques. " Avant de partir en vacances d'été, nos premières lignes politiques seront annoncées ", a-t-il indiqué. Selon certaines sources, Charlie McCreevy pourrait prendre position le 11 juillet. . Début mars, la Commission européenne avait invité le marché à trouver lui-même des réponses tout en soulignant sa détermination à passer par une directive si nécessaire. Dans le collimateur, les silos des Bourses de Francfort, Milan ou Madrid, où l'ensemble de la chaîne titres (négociation, compensation, règlement-livraison) sont intégrés verticalement. Intervenant également sur le sujet de la consolidation boursière, l'Irlandais affiche sa neutralité quant au projet de mariage entre la Bourse de New York et Euronext, également convoitée par Deutsche Börse. Il s'en remet au marché : " Je n'ai pas de religion dans ce domaine. C'est aux actionnaires de décider. "Attentif au risque de contagion de la coûteuse loi Sarbanes-Oxley, il a seulement réaffirmé son attachement à ce que la réglementation et la législation européennes continuent de s'appliquer en cas de succès de l'opération transatlantique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :