L'Europe boursière s'est donné rendez-vous à Paris Europlace

 |   |  549  mots
Toute l'Europe boursière a rendez-vous aujourd'hui et demain au forum d'Europlace, association de promotion de la place de Paris. Les treizièmes " rencontres financières internationales ", qui se tiennent au Pavillon d'Armenonville dans le bois de Boulogne, auront une saveur particulière, un mois après les fiançailles d'Euronext et de la Bourse de New York (Nyse).Plus de 1.500 personnes sont prévues, contre 1.000 à 1.200 lors des précédentes éditions. Principale attraction de la journée : la présence de Reto Francioni, le patron de la Deutsche Börse, qui n'a pas renoncé à se marier avec la Bourse paneuropéenne, malgré l'interruption des discussions entre les deux groupes. Le Suisse a été conviée par Jacques-Henri David, président de la filiale française de la Deutsche Bank, banque conseil de la Bourse allemande.Vastes opportunités. Massimo Capuano, PDG de la Bourse de Milan, sera également présent. Certains y verront un signal puisque Borsa Italiana a engagé des discussions avec le groupe Euronext. Alors que Deutsche Börse est aussi sur les rangs, le régulateur transalpin affiche sa préférence pour l'approche d'Euronext. S'exprimant hier lors d'une réunion annuelle de la Consob avec les investisseurs, son président, Lamberto Cardia, a déclaré que " le modèle fédéral semble offrir de plus grandes opportunités [...] d'intégration ". Selon nos informations, Euronext a mandaté Calyon, banque d'investissement du Crédit Agricole, pour l'épauler dans ses ambitions stratégiques. Premier actionnaire de Banca Intesa, la Banque verte a des entrées en Italie qu'Euronext veut mettre à profit. La Bourse paneuropéenne est déjà assistée par ABN-Amro et Morgan Stanley.Outre le traditionnel discours du ministre des Finances, Thierry Breton, l'intervention d'Henri Lachmann est très attendue aujourd'hui. Le président du conseil de surveillance de Schneider a été chargé par Europlace d'évaluer le projet de rapprochement avec le Nyse et examiner les alternatives. Qualifié avant la lettre de " déterminant " par Reto Francioni, son rapport n'est pas attendu avant fin juillet, mais il doit présenter les objectifs de sa mission à 12 heures.À 17 h 30, Jean-Paul Huchon, président de la région Île-de-France et Gérard Mestrallet, président d'Europlace, participeront à une table ronde sur le projet de pôle de compétitivité " Industrie financière : technologie et innovation ", dont le label doit être délivré en septembre. La journée de demain sera marquée par un discours de Charlie McCreevy. Le commissaire européen au Marché intérieur devrait s'exprimer sur les activités post-marché (compensation, règlement-livraison) dont l'intégration verticale au sein de certaines Bourses (Francfort, Milan, Madrid) renchérit les transactions transfrontières.Activité record pour Euronext en 2006Euronext a vécu le semestre le plus actif de son histoire. Plus de 116 millions de transactions ont été réalisées sur les marchés cash depuis le début de l'année, soit 52 % de plus que sur la même période de 2005. La hausse atteint 50 % en juin avec 19,9 millions d'échanges. Vingt entrées en Bourse ont été réalisées le mois dernier, ce qui porte à 62 leur nombre pour 2006. Sur les dérivés, la progression semestrielle atteint 27 % avec 387 millions de contrats traités après une croissance de 12 % en juin (68 millions).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :