L'immobilier se fissure à Shangai

La place de Shanghai reprend son souffle, après quatre jours de déclin ininterrompu qui l'ont vu dévisser de plus de 5 %. Hier, les sociétés à la hausse auront simplement pesé un peu plus lourd, permettant au marché de finir la journée dans le vert (+ 0,3 %) à 1.231,05 points.Beijing Shougang fut de celles-là. Le quatrième sidérurgiste chinois voyait son cours progresser de 3,1 % à 4,05 renminbi après l'annonce d'une hausse d'un tiers de ses bénéfices en 2004. Numéro deux du secteur, Angang New Steel a également progressé après l'annonce d'un relèvement de 10 % du tarif de ses produits. Les Autoroutes du Jiangsu ont, de leur côté, bondi de 4,5 % à 6,09 renminbi en réaction à l'annonce de profits annuels - et de dividendes - stables. Sichuan Changhong Electric, le deuxième fabricant chinois de téléviseurs, ne peut en dire autant, l'annonce de ses premières pertes annuelles le faisant plonger de 5,3 % à 3,55 RMB.Le sentiment général du marché n'en reste pas moins sombre. La décision en fin de semaine dernière d'un relèvement des taux hypothécaires par la banque centrale continue de peser sur les sociétés de promotion immobilière. China Vanke, la première d'entre elles, s'est certes stabilisée après avoir vu ses actions dévisser tout au long de la semaine écoulée. Shanghai Shimao - le groupe du magnat Xu Rongmao - continue de perdre 16 % depuis une semaine, les promoteurs hong-kongais de New World China Land reculant dans le même temps de 7 %. Tout le marché craint d'assister à l'explosion d'une bulle qui ne cesse d'enfler : le prix de l'immobilier à Shanghai a encore crû de 10 % entre octobre et janvier.Pierre-Alexandre Sallie

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.