Sommets australs

La Bourse de Sydney, qui s'était distinguée par une hausse de 23 % l'an dernier - en 2004, les sociétés avaient annoncé la plus forte croissance de leurs profits depuis une décennie -, tutoie de nouveau les sommets. Le marché australien a touché hier ses plus-hauts historiques en cours de séance avant de finir à 4.268,80 points (+ 0,8 %), très près du record de clôture affiché le 21 mars.Les semaines qui avaient suivi ce pic n'avaient pourtant pas été des plus heureuses. Les groupes miniers avaient souffert - après avoir beaucoup progressé - des interrogations entourant la poursuite de la hausse des matières premières. Les révisions à la baisse des objectifs de bénéfice du groupe chimique Wattyl ou le distributeur Miller's Retail avaient, de leur côté, amplifié les craintes quant à un possible ralentissement de la consommation dans l'île-continent, surtout après la croissance économique décevante du premier trimestre.Ces inquiétudes se sont largement évaporées, le marché australien rebondissant de 8 % depuis début mai. Alors que les rendements obligataires se sont effondrés cette année - à 5,03 % le 10 ans australien est au plus bas depuis près de deux ans - les investisseurs se sont mis en chasse de sociétés plus généreuses en dividendes. Les banques National Australia et Commonwealth Bank ont ainsi grimpé de 6 % et 4 % depuis le 4 mai. Les banques d'affaires Macquarie et Babcock & Brown font mieux encore : leurs cours ont explosé de respectivement 27 % et 49 % pour atteindre des records historiques. Le mois dernier, les deux firmes ont publié des résultats exceptionnels et révisé leurs perspectives de profit en forte hausse.P.-A. S. (avec Agences)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.