Succès du convertible Deutsche Post au Japon

Une nouvelle étape dans la privatisation de l'opérateur postal a été franchie hier, selon une technique désormais bien rodée, avec l'émission au Japon d'un emprunt convertible en titres de la poste semi-publique allemande qui pourrait permettre à l'Etat de passer sous la barre des 50 % du capital. 32.000 investisseurs. Le KfW, véhicule du gouvernement pour les opérations de privatisation, a finalement émis pour 1,1 milliard d'euros d'obligations convertibles en titres, contre 500 millions d'euros initialement prévus. Quelque 32.000 investisseurs privés ont demandé à souscrire l'emprunt, qui était le premier réalisé au Japon par un émetteur non japonais et dans une monnaie étrangère. Les obligations, assorties d'un coupon de 0,5 %, arriveront à maturité le 3 février 2010, et pourront alors être converties en actions sur la base d'un prix unitaire de 19,38 euros, soit une prime de 12 %. Si toutes les obligations émises au Japon sont converties en actions, la part du capital contrôlée directement et indirectement par l'Etat tombera à 46 %.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.