Altran va serrer la vis pour relever sa marge

La marge d'exploitation d'Altran devrait ressortir autour de 5 % au second semestre 2004. Un niveau très éloigné du montant à deux chiffres espéré en début d'année, malgré un chiffre d'affaires annuel en hausse de 5,4 %. Vendredi, lors d'une conférence téléphonique, Eric Albrand, le directeur financier de la société de conseil en technologie, a expliqué que la faiblesse de la marge provenait d'un recours accru à la sous-traitance pour faire face à la croissance de l'activité et à la "poursuite des dérives de certains coûts", dont les rémunérations variables des dirigeants et les frais de déplacement. Pour y mettre fin, "un plan d'action a été mis en place", a indiqué Eric Albrand. Selon lui, le "travail de baisse des coûts se poursuivra avec acharnement". Il s'agira d'une des premières tâches de Christophe Aulnette, qui prendra le poste vacant de directeur général le 11 mars. Un discours bien accueilli par les investisseurs. En baisse de 2,4 % dans la matinée, l'action a terminé la journée en hausse de 4,83 % à 8,25 euros.Pour 2005, la direction d'Altran s'attend à une croissance du chiffre d'affaires proche de celle de l'an dernier. "Nous ne donnons pas d'indication chiffrée concernant la marge mais notre ambition reste d'améliorer la profitabilité de semestre en semestre", a indiqué Eric Albrand.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.