Fronde contre la direction de la Deutsche Börse

Le bras de fer qui oppose la direction de Deutsche Börse à une frange de ses actionnaires se joue désormais à coup de missives. Hier, le patron de l'opérateur de la Bourse de Francfort, Werner Seifert, a rendu publique sa dernière lettre à Chris Hohn, président du fonds d'arbitrage TCI (The Children's Investment Fund) et meneur de la fronde à l'encontre des dirigeants du groupe allemand. "Vos tentatives persistantes visant à éviscérer le conseil de surveillance portent préjudice à l'entreprise", s'emporte Werner Seifert. Le hedge fund qui détient environ 8 % du capital de la Börse et qui, avec plus de 40 % des autres actionnaires, est parvenu à contraindre l'entreprise de marché d'abandonner son projet de rachat de la Bourse de Londres, a déposé le 14 avril dernier une motion visant à renverser le conseil de surveillance de Deutsche Börse lors de l'assemblée générale des actionnaires du 25 mai prochain. TCI estime avoir déjà le soutien de plus de 35 % des actionnaires du groupe allemand. Or il lui suffit d'une majorité simple pour renverser le conseil de surveillance, présidé par Rolf Breuer. Le conseil de surveillance de la Börse se réunira demain pour décider des suites à donner à la demande de TCI. A l'issue du conseil, des précisions sur les rachats d'actions Deutsche Börse seront aussi apportées.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.