L'assureur Toro revient à la Bourse de Milan le 1er juin

 |   |  301  mots
Après quatre ans d'absence, l'assureur italien Toro retournera début juin à la Bourse de Milan. Le groupe éditorial De Agostini, qui a acquis l'assureur en juillet 2003 au groupe Fiat, va introduire à cette date au moins 30 % du capital de Toro, voire 35 % en incluant la greenshoe (option de surallocation). L'éditeur devrait ainsi encaisser entre 700 et 800 millions d'euros, sur la base d'une valorisation de Toro oscillant entre 2 et 2,4 milliards d'euros, ce dernier montant étant justement le prix payé à Fiat il y a deux ans. La fourchette de prix sera connue le 11 mai (le 27 celui définitif), cinq jours avant la souscription. Cotée sur le segment blue chip de la Bourse de Milan, le retour en Bourse de Toro devrait être l'introduction la plus importante sur piazza Affari cette année, avec celle de l'opérateur de téléphonie mobile H3G (Hutchison Whampoa) attendue pour la fin de l'année. Au moins un quart des actions Toro devrait être placé auprès des petits porteurs, le reste allant aux investisseurs institutionnels italiens et étrangers, appâtés par le versement dès juin (après l'IPO) d'un dividende de 44 cents par action. Selon Mario Drago, le président de De Agostini, le retour en Bourse de Toro ne prélude pas à sa vente.Partenariats en vue. Cela n'exclut pas des partenariats, aux dires de Sandro Salvati, le PDG de Toro : "s'il y a un jour des possibilités de partenariats, au-delà ou en deçà des Alpes, nous les examinerons", explique-t-il. D'ici là le groupe Toro, qui se targue d'être le numéro cinq du marché italien de l'assurance dommages et auto, veut se renforcer dans l'assurance-vie, ne représentant encore qu'à peine 17,5 % de ses entrées de primes, ces dernières totalisant 2,77 milliards d'euros l'an dernier.Frank-Paul Weber, à Mil

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :