Altran s'envole sur des chiffres sans surprise

Les mauvais élèves se voient toujours adresser des tonnes d'encouragements au moindre signe d'amélioration. C'est ainsi qu'Altran s'est adjugé 4,11 % à 6,59 euros, hier, après la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel sans surprise, en hausse de 4,2 % à 355,5 millions d'euros. Le marché a été rassuré après la publication en avril d'une perte annuelle 2004 supérieure aux anticipations des analystes... et du groupe lui-même.Une déception qui a coûté, depuis mi-avril, une perte de 28 % au titre - également affecté par sa mise en examen pour "diffusion d'informations fausses et trompeuses, faux et usage de faux". La croissance organique en France - où le groupe réalise 49 % de son chiffre d'affaires total - n'a été que de 0,9 %, mais la progression des ventes a atteint 9,4 % à l'étranger.Certes, la société n'a pas accompagné cette publication de perspectives précises. "Le manque de fiabilité du reporting en interne reste un problème majeur pour le groupe, qui compte près de 200 filiales, alors qu'il est assez fiable sur ses prévisions de chiffre d'affaires ; Altran a trop déçu sur ses marges pour pouvoir donner des engagements de rentabilité à deux chiffres dès aujourd'hui", indique Laurent Daure, analyste chez Kepler Equities. Altran a néanmoins précisé qu'il donnerait le détail de son plan de redressement à l'assemblée générale de juin.La communauté financière n'aura donc pas à attendre la présentation des résultats du premier semestre. Enfin, le groupe a indiqué, sans la chiffrer, une amélioration de sa marge brute. Une annonce d'autant mieux accueillie que la baisse de la base de coûts indirects qui reste à établir est considérée comme plus facile à effectuer. C. M.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.