L'offre de rachat de Suez approuvée par Electrabel

Sans surprise, le conseil d'administration d'Electrabel, filiale à 50,1 % de Suez, s'est déclaré hier favorable à l'offre de rachat de 11,2 milliards d'euros annoncée le 9 août par sa maison mère. Seize des 17 administrateurs du producteur belge d'électricité ont, "après débat [...], approuvé tel quel, sans changement, le projet d'avis", selon lequel "l'opération projetée est conforme à l'intérêt des actionnaires et ne met en cause ni les intérêts des travailleurs, ni ceux des créanciers", précise le groupe dans un communiqué. Un seul administrateur s'est abstenu : représentant les communes belges, détentrices de 4,6 % du capital d'Electrabel, il ne pouvait se prononcer avant de connaître l'avis définitif des collectivités. Elles devraient le faire dans le courant du mois de septembre. Selon le quotidien le Soir, les communes réfléchiraient à une conversion de leurs titres Electrabel en actions Suez. Elles deviendraient ainsi l'un des premiers actionnaires du groupe français, avec une participation de l'ordre de 7 % à 10 %, en compagnie de l'homme d'affaires Albert Frère (8 %). En parallèle du dossier, un actionnaire minoritaire de Suez et d'Electrabel a déposé plainte auprès du conseil belge de la concurrence pour "abus de position dominante commis par Electrabel et sa maison mère Suez".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.