Le CBOT s'envole pour son entrée en Bourse

Au lendemain de son introduction en Bourse réussie, le Chicago Board of Trade (CBOT) s'est envolé de 56 %, à 84 dollars dès la mi-séance du premier jour de cotation. Une preuve que la faillite du courtier Refco, l'un des ténors de la place de Chicago, n'a pas affecté l'opération. Le deuxième marché à terme des États-Unis avait placé mardi soir 3,191 millions d'actions à 54 dollars, soit au-dessus de la fourchette de 45 à 49 dollars établie avant l'opération. L'introduction en Bourse porte sur 172 millions de dollars et valorise le groupe de 2,8 milliards de dollars. La société indique que 2,9 millions de titres sont cédés dans le cadre d'une augmentation de capital, tandis que 251.000 titres ont été vendus par les actionnaires existants. Credit Suisse First Boston et JP Morgan étaient chefs de file. Le volume de contrats à terme négociés sur le Board of Trade a doublé en trois ans, grâce à un engouement très prononcé pour les produits dérivés négociés en Bourse. Le développement de l'outil électronique complète le système historique de négociation à la criée, qui a jusqu'à présent survécu.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.