BASF prolonge son offre sur Engelhard jusqu'au 17 mars

BASF souhaite mettre la main sur Engelhard coûte que coûte. Le groupe de chimie allemand a prolongé hier pour la seconde fois son offre sur le chimiste américain, qui valorise Engelhard 4,9 milliards de dollars. L'offre aura donc cours jusqu'au 17 mars. BASF ne détient aujourd'hui pas plus de 1 % des titres de sa cible, soit 649.000 titres sur 120 millions. Les dirigeants d'Engelhard tardent à répondre aux avances allemandes, tandis que ceux de BASF ne souhaitent pas relever leur offre tant que les Américains n'auront pas prouvé que leur société vaut plus, en ouvrant leurs livres de comptes par exemple. Engelhard, qui a vu son titre grimper de plus de 31 % depuis l'annonce de l'offre, avait offert d'ouvrir ses livres à tout acquéreur potentiel sous réserve de la signature d'un accord de confidentialité et d'immobilisme, interdisant aux intervenants d'acquérir des titres supplémentaires sans l'accord d'Engelhard. "Nous sommes déçus de ne pas être parvenus à un accord avec Engelhard, mais les termes proposés n'étaient pas acceptables", a indiqué la société allemande.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.